Retour

Madiran Clos Basté

Philippe Mur - Clos Basté

AOP Madiran - 2016

Bouteille de 75cl - 14%/vol.

Le Clos Basté, la référence des Madirans débarque chez Happycurien.

“Du vrai vin, fruit de la vigne et du travail des hommes…” Voilà comment Chantal et Philippe Mur aiment décrire leur vision des choses… avec une telle générosité qui se retrouve d’ailleurs dans cette cuvée magnifique.

Un Madiran qui offre une très belle aptitude au vieillissement : 5 à 10 ans minimum et qu’il faudra carafer afin qu’il donne le meilleur de lui-même… Côté accords, servez-le avec un beau magret de canard ou bien évidement sur un des merveilleux fromages des Pyrénées.

  • Bettane et Desseauve : 15/20
  • 1 Étoile au Guide Hachette
  • 93/100 Decanter
Magret de Canard
Côte de boeuf maturée accord mets et vin
Curry de poulet accord vin Blanc

Madiran Clos Basté 2016

16,50 TTC

La bouteille de 75cl

(vendu par 6 bouteilles minimum)

Livraison Gratuite sous 7 jours
bouteilles de 75cl
Vins Happycurien - En Savoir Plus
Cépages

La Petite Grappe :

100% Tannat

Temps de garde

Il se garde :

7 - 10 ans

Température de service

Se sert à :

16°C / 18°C

Accompagnement Conseil Vin

Accord :

  • Magret de canard
  • Fromages des Pyrénées
Vins Happycurien - Dégustation
Achat Vins Happycurien - Le comité de dégustation

Madiran Clos Basté - AOP Madiran

Le Clos Basté est un Madiran dans sa plus belle expression, c’est un vin à la robe profonde, au nez complexe où se mêlent parfums de fruits noirs et nuances réglissées.

La bouche est puissante et charnue et présente une très belle longueur avec en finale des notes de mûres et de torréfaction.

Vins Happycurien - Domaine

Clos Basté

1998 – 2018, voilà 20 ans que Chantal et Philippe se sont lancés dans cette grande aventure

En 1998, ils font l’acquisition d’une vielle bâtisse de caractère en ruine, la Maison Basté. Pendant 20 ans Chantal et Philippe n’ont qu’un seul objectif, que le Clos Basté devienne un haut-lieu des vins du Vic–Bilh.

Le Clos Basté qui s’étend sur 10 Hectares, certifié en BIO (Domaine et Viticulture), possède des vignes exposées plein Sud de plus de 40 ans sur des sols à dominante argilo-calcaire et argile à gravette.

Le Clos Basté est un pur tannat, un cépage traditionnel du Vic–Bilh. Les vignes sont conduites dans un très grand respect du terroir : sols cultivés à la main, engrais verts à l’Automne, enherbement naturel, effeuillage après floraison et vendange manuelle à légère surmaturité, voilà les choses sont dites…

Philippe et Chantal sont des vignerons pointus qui expliquent parfaitement leurs démarches et qui savent exactement où ils veulent aller et ce qu’ils désirent faire comme type de vin.

Bref il n’y a plus à réfléchir, un grand vin assurément il faut foncer, il n’y en aura pas pour tout le monde !!!!!

Vins Happycurien - Interview
Clos Basté

L'interview de Philippe Mur

La première odeur qui vous vient à l’esprit lorsque vous pensez au Clos Basté ? Plus qu’une odeur, une sensation de fraîcheur ! Votre saison préférée ? Pourquoi ? Le printemps, où tout revit ! C’est la saison de tous les espoirs. Le vin que vous avez en cave mais que vous n’oublierez jamais ? Forcément le premier, Clos Basté 1998. Si vous deviez choisir Rouge, Blanc ou Rosé ? Rouge. Une Belle rencontre autour d’un verre, c’était avec qui ? Il y en a tellement… Dernière découverte gastronomique ? Pas la dernière mais la plus surprenante : une préparation réalisée par un très bon resto de Dusseldorf, Berens am kai : un filet de St Pierre juste grillé servi sur un lit de lentilles, avec quelques chanterelles dessus, et un petit filet de réduction aigre-douce sur le bord servi avec un Madiran Esprit de Basté. Superbe ! Le meilleur accord met et vin avec votre Clos Basté ? Restons local et simple, un beau magret de canard (un vrai) cuit à la plancha, un peu de gros sel de Guérande, avec un Clos Basté assez jeune, carafé au moment du service, le bonheur ! Si vous pouviez échanger votre vignoble, vous iriez où ? Je me laisserai peut-être tenter par la vallée du Douro, pour les paysages et les vins ; Mais je pense qu’à la fin, je reviendrai à Madiran, c’est trop beau !