Vouvray, vin des rois

Vin d’AOC depuis 1936, c’est un vin d’amateur. De ceux que l’on déguste et qui reste gravé dans notre mémoire.
Évidemment, il s’agit de trouver le vigneron qui saura bonifier le Chenin et mettre en exergue ce terroir de craie, dit localement Tuffeau, si particulier.

Et là, ça se corse…

Côté histoire
Vignoble créé par les moines du monastère de Marmoutier fondé en 372 par Saint-Martin. On peut retrouver dans les archives que, dès le début du XIIIe siècle, les cépages blancs sont réservés aux parcelles situées sur les coteaux et rebords de plateaux présentant des sols caillouteux et calcaires. On pouvait déjà constater que les meilleures terres étaient destinées à produire des vins blancs. Puis, au cours du XIVe siècle, une partie du terroir viticole de Vouvray devint propriété des rois de France, qui vont d’ailleurs demander à les avoir à leur table. Au départ, c’était un vignoble qui ne produisait que des vins tranquilles mais c’était sans la rencontre avec un champenois. Maurice Hamm, avant la seconde guerre mondiale, amena la méthode champenoise de vinification à Vouvray. Il en fit un vin effervescent de renommée mondiale.

Côté terroir
Les sols sont argilo-calcaires ou argilo-siliceux. La roche mère, crayeuse, est de l’époque du Turonien (environ 90 millions d’années avant notre ère). Les coteaux de Vouvray, situés sur la rive nord de la Loire, sont exposés plein sud.

Côté cépage
Le Chenin est le cépage principal, mais nous pouvons également retrouver de l’Orbois (appelé aussi Menu Pineau) en complément dans les assemblages.
Néanmoins, l’Orbois n’intervient qu’exceptionnellement aujourd’hui dans la composition des vins de Vouvray.

Côté vin
L’AOC Vouvray produit uniquement des blancs mais avec des styles bien différents. Vous pourrez apprécier des vins secs, demi-secs, moelleux et dans les meilleurs millésimes des liquoreux. Si vous aimez les bulles, vous serez également conquis. Globalement, ce sont des vins remarquables avec un très bon potentiel de garde. Le Chenin est réputé pour ses expressions minérales de craie et de silex que nous rencontrons sur les terroirs
de Vouvray. Dans sa jeunesse, il va présenter des arômes de poire et de coing mûrs avec des touches de miel d’acacia, de fruits confits et d’agrumes comme le citron. Nous pouvons voir apparaître des notes d’épices, de gingembre ou de tilleul. En vieillissant, les arômes évoluent vers le miel, la truffe, avec toujours en fond des touches fruitées et confites.

Il y a des rencontres que l’on aime partager, nous vous avions déjà proposé les vins du Clos Naudin, mais comme nous vous présentons en détail l’appellation Vouvray, nous ne pouvions ne pas vous conseiller ce talentueux vigneron. Les vins sont réguliers et conservent, quel que soit le millésime, une droiture que le Chenin aime particulièrement. Ce sont des vins de fraîcheur qui ne font généralement pas leur fermentation malolactique afin de conserver cette acidité que l‘on apprécie tant. Ce sont des vins racés, riches et complexes.

Nous avons une préférence pour les Vouvray secs et les Vouvray bruts. Les bulles sont ici travaillées avec précision, ce sont de véritables perles à découvrir.
Et si vous avez la chance de déguster de vieux millésimes, vous saurez ce que magique veut dire réellement.

Petite anecdote personnelle : nous étions en 1999 et j’ai découvert pour la première fois cette adresse de renom.
La dégustation fut des plus complètes et pour finir avec brio nous avions dégusté à l’aveugle un brut. Nous étions conscients d’un vin évolué mais qui conservait une fraîcheur et une bonne longueur. Quelle fut notre surprise de découvrir le millésime : 1973. Juste exceptionnel et digne d’un très grand vin effervescent.

Domaine Clos Naudin
14, rue de la Croix Buisée
37210 Vouvray
Tél. : 02 47 52 71 46

Fiche détaillée du Vouvray :
L’aire d’appellation Vouvray (3 000 ha, dont 2 200 ha de vignes plantées en production).
S’étend sur 8 communes de la rive droite de la Loire : Chançay, Noizay, Reugny, Rochecorbon, Tours, Sainte-Radegonde, Vernou-sur-Brenne, Vouvray.

Production 10 000 hl (60 % de fines bulles ; 40 % de vins tranquilles).
Producteurs : 180 vignerons.
Source : vin de Vouvray