Que la Bourgogne est belle…et que les vins sont bons !

Cela pourrait être le titre d’une chanson populaire, une chanson à boire. Seulement quand on commence à goûter aux vins de Bourgogne, c’est du sérieux, on s’y attarde et immanquablement on s‘y attache avec délectation. On aime la complexité des climats, son histoire et ses hommes. De la passion qui les anime, on tire une belle satisfaction, celle de déguster leurs vins. Pour ce numéro, Happycurien vous emmène à proximité de Beaune et plus précisément à Aloxe- Corton. Ce village emblématique sert d’écrin à la plus grande aire d’appellation Grand Cru de Bourgogne.

Quel terroir d’exception offrent ces coteaux ! Véritable trait d’union entre les deux côtes bourguignonnes, elle en tire la part du lion. L’altitude se situe aux alentours des 300 mètres, les sols se distinguent par une couleur brune rougeâtre généralement riche en potasse et acide phosphorique. Quant à l’exposition, elle est magistrale… les vignes sont exposées du levant au couchant. Selon l’origine des sols, vous trouverez des vins diamétralement opposés, sur des sols caillouteux vous aurez des vins souples et racés, par contre sur des sols marneux vous aurez des vins fermes et complexes.

Petit tour des appellations

Caractère des vins

Aloxe-Corton : des vins qui possèdent des robes assez profondes, dans les teintes rubis. Dans leur jeunesse, ils vont développer des arômes de petits fruits rouges et noirs. En vieillissement, apparaissent des notes de jasmin, pivoine, fruit à l’eau de vie, pistache, truffe, cannelle… Ce sont généralement des vins robustes mais élégants qui conservent caractère et fruit. Pour les apprécier pleinement, il est préférable de les attendre 3 à 5 ans, en fonction des millésimes mais aussi du village ou de son classement en Premier Cru.

Corton : vin emblématique de la Côte de Beaune, il se caractérise par sa complexité, l’opulence de son bouquet qui se développe sur des notes fruitées ou fleuries. Par la suite, il va évoluer sur des notes de cuir, sous-bois, poivre, réglisse… En bouche, c’est un vin puissant, corsé, structuré qu’il faut laisser patienter en cave avant de déguster. Idéalement entre 4 et 12 ans en fonction des millésimes.

Corton-Charlemagne : la robe or pâle de ce grand Bourgogne vous charmera par sa délicatesse et son bouquet sur des notes beurrées, de pomme compotée, d’agrume, d’ananas, de tilleul, de silex… Nous retrouvons souvent des notes sur du miel. Pour les vieux millésimes, la truffe et le cuir peuvent apparaître. C’est sur ce terroir d’exception que les Chardonnay expriment le mieux leur caractère. Ils atteignent leur plénitude après 5 à 10 ans en fonction du millésime.

Fiche détaillé de la Bourgogne :
• LA SURFACE DU VIGNOBLE :
265 ha au total
> 78 ha en Aloxe-Corton rouge
> 1,7 ha en Aloxe-Corton blanc
(une rareté)

> 38 ha en Aloxe-Corton 1er Cru
> 90 ha en Grand Cru rouge
> 4,53 ha en Corton Blanc
(une petite production)
> 52 ha en Corton Charlemagne Grand Cru Blanc

Sources BIVB