Le champagne, en route pour l’Histoire

L’origine du champagne est très ancienne puisque la tradition viticole remonte à l’époque romaine. Il faudra cependant attendre la fin du XVIe siècle pour qu’il soit désigné comme “vin de Champagne”. À cette époque, il n’était évidemment pas encore effervescent.


L’origine du champagne est très ancienne puisque la tradition viticole remonte à l’époque romaine. Il faudra cependant attendre la fin du XVIe siècle pour qu’il soit désigné comme “vin de Champagne”. À cette époque, il n’était évidemment pas encore effervescent.

Les champenois découvrirent que les vins devenaient naturellement pétillants, notamment s’ils étaient peu colorés, peu chargés en alcool et s’ils étaient tirés à l’équinoxe du printemps. Les anglais furent immédiatement séduits et c’est d’ailleurs peut-être grâce à eux que les vins restèrent pétillants, car au début les bouteilles explosaient. Il fallut attendre 1670 pour que Dom Pérignon préconise une augmentation de l’épaisseur du verre afin d’éviter l’éclatement des bouteilles.

Il fut également le premier à pratiquer l’assemblage de différents raisins pour améliorer la qualité du vin, mais aussi à utiliser un bouchon de liège maintenu à la bouteille par une ficelle de chanvre imprégnée d’huile, ce qui permettait au vin de garder sa fraîcheur et sa mousse. Voilà l’origine du muselet ! Mais malgré toutes les recherches de ce moine, l’effervescence du vin resta empirique jusqu’aux recherches de Louis Pasteur sur la fermentation, au XIXe siècle. Et depuis, c’est le vin d’exception que nous apprécions aujourd’hui.

Le vignoble

Il couvre environ 32 000 hectares sur trois départements, la Marne, l’Aube et l’Aisne. La particularité champenoise est d’avoir généralement une vendange pauvre en sucre et riche en acide malique. D’une faiblesse au départ, ils en on fait une force. Eh oui, la prise de mousse en bouteille va équilibrer l’acidité des raisins mais aussi exalter la minéralité des sols de craie de la Champagne.

Nous retrouvons ainsi plusieurs zones de production, avec pour chacune une particularité et une typicité qui lui est propre. • L’Aisne : élaborés généralement à base de Meunier, les champagnes sont souvent souples et légers.

• La Petite Vallée de la Marne : typicité de champagne souvent semblable à celle de l’Aisne mais un peu plus corsée. Elle part de Dormans et va jusqu’à Venteuil. • La Grande Vallée de la Marne : elle produit les plus belles cuvées en Pinot Noir. Elle s’étale de Cumières à Mareuil-sur-Aÿ. Les grandes années, ce sont souvent des champagnes de gastronomie. Ils accompagnent à merveille les viandes blanches et même les gibiers à plumes.

• La Montagne de Reims : deux zones se démarquent (Ambonnay classé Grand Cru et Bouzy au sud). Elles sont porteuses du magnifique Pinot Noir, qui permet l’élaboration de champagnes de caractère et corsés. • La Côte des Blancs : elle offre les plus beaux spécimens en Chardonnay. Des cuvées en Blanc de Blancs qui se caractérisent par la finesse, l’élégance et la fraîcheur. Elle se termine dans le village de Vertus classé en Premier Cru.

• L’Aube : on peut souligner régulièrement une belle maturité de la vendange, on perd donc un peu de fraîcheur. Ce sont des champagnes à forte expression de terroir.

À savoir

En plus des mentions légales obligatoires que nous retrouvons généralement sur l’ensemble des étiquettes de vin, vous aurez deux lettres supplémentaires. Voici leur signification :

RM Récoltant-Manipulant : le vigneron élabore et commercialise lui-même son champagne. Les raisins peuvent provenir uniquement de ses vignes mais pas seulement. Un coopérateur peut récupérer des bouteilles avant dégorgement et les commercialiser en RM. Pour vérifier, vous pouvez demander à voir la cave et notamment le pressoir…

NM Négociant-Manipulant : les raisins proviennent des vignes du domaine ou sont achetés en totalité ou en partie. À noter que les quelques 20-25 plus gros NM contrôlent 50% du marché.

SR Société de Récoltants : plusieurs vignerons, souvent issus de la même famille, vinifient et commercialisent ensemble. Il n’y a qu’un petit nombre de SR .

RC Récoltant-Coopérateur : le viticulteur apporte ses raisins à une coopérative puis il récupère des bouteilles avant ou après dégorgement pour les commercialiser sous son nom propre.

CM Coopérative de Manipulation : la coopérative commercialise elle-même les champagnes élaborés avec les raisins de ses adhérents. Il y a environ 100 CM immatriculées en Champagne.

MA Marque Auxiliaire : il s’agit d’une marque déposée par une personne physique ou morale qui désire commercialiser un champagne sous un autre nom.

ND Négociant-Distributeur
: Une personne physique ou morale va acheter en bouteilles des vins terminés et apposera simplement une étiquette à son nom.

Fiche détaillée de la Champagne :

• Les producteurs :
> 4651 vignerons expéditeurs
> 43 coopératives qui commercialisent
> 349 maisons de champagne

• LA SURFACE DU VIGNOBLE :
33 580 ha au total
> 23 998 ha dans la Marne
> 7 106 ha dans l’Aube et la Haute-Marne
> 2 476 ha dans l’Aisne et la Seine et Marne

• LES CÉPAGES :
> 38% de Pinot Noir
> 32% de Pinot Meunier
> 30% de Chardonnay

• LE VOLUME : 268 millions de bouteilles

Sources CIVC

Notre sélection de vignerons sur la route des vins de Champagne :

Dans la Petite Vallée de la Marne : Champagne Tristan H
Un vigneron qui ne manque pas de passion et d’intérêt pour son vignoble. Vous découvrirez des vins qui ont du caractère et une vraie différenciation entre les cuvées. Le terroir est ici à l’honneur et vous pourrez apprécier des cuvées issues de sélection parcellaire rigoureuse.

Champagne Tristan H
Cour de la Chapelle Chassins – 02850 Trélou-sur-Marne
Téléphone : 03 23 82 13 46

Dans la grande Vallée de la Marne : Champagne Tarlant
Belle maison qui vinifie en barrique l’ensemble de ses cuvées. Les vins sont matures avec une haute expression du terroir et des 5 cépages. Vous pourrez retrouver les champagnes Tarlant sur les plus belles tables gastronomiques de France.

Champagne Tarlant
51480 Oeuilly / Épernay
Téléphone : 03 26 58 30 60

Dans la montagne de Reims : Champagne Secondé-Simon

Une famille qui exploite depuis plusieurs générations un terroir magnifique, classé en Grand Cru. Nous
nous trouvons à Ambonnay et les champagnes sont purs, élégants et possèdent ce petit supplément
d’âme que possèdent uniquement les grands champagnes. Confidentielle, il faut découvrir cette petite
maison qui a tout d’une grande.

Champagne Secondé-Simon
14, rue du Trépail – 51150 Ambonnay
Téléphone : 03 26 53 13 02

• Dans la Côte des BlancsS : Champagne Veuve Fourny & Fils

Deux frères qui ont pris la destinée de cette maison familiale en main et qui vous proposent des champagnes particulièrement purs et d’une grande fraîcheur. D’un excellent rapport qualité / prix, vous trouverez dans leur gamme forcément un vin qui vous correspondra. Uniquement des champagnes Premier Cru Vertus, de tout premier ordre. Une apologie du Chardonnay et de sa délicatesse.

Champagne Veuve Fourny & Fils
5, rue du Mesnil – 51130 Vertus
Téléphone : 03 26 52 16 30

Dans l’AUBE : Champagne Royer Père & fils
Ce qui peut caractériser les champagnes de cette belle maison, c’est certainement l’élégance générale que nous retrouvons sur l’ensemble de la gamme. Une maîtrise parfaite de l’art de l’assemblage et nous retrouvons de ce fait une régularité exemplaire. Vous pourrez vous faire plaisir en dégustant de belles cuvées qui conservent un excellent rapport qualité / prix. Des champagnes pour toutes les occasions.

Champagne Royer Père & Fils
120, Grande Rue – 10110 Landreville
Téléphone : 03 25 38 52 16