Bordeaux Graves

Ce n’est pas si Graves…rassurez-vous c’est un Bordeaux !

Vin d’histoire, il a profité des différentes alliances au cours des siècles passés. Ainsi dès le Moyen Âge, Aliénor, duchesse d’Aquitaine, devenant reine d’Angleterre, facilita les échanges entre Bordeaux et Londres. Mais ce n’est pas la seule à avoir participé au développement du vignoble, le Pape Clément V, qui avait un vignoble familial au château de Roquetaillade, faisait la promotion du vin d’Oxford à Rome. Pour la petite anecdote, c’est l’actuel Pape Clément.

ET SINON…

Les Graves occupent une zone qui s’étend sur une soixantaine de kilomètres, allant de La Brède à Langon et longeant la rive gauche de la Garonne, tout en contournant les appellations de Sauternes et de Barsac. Une production annuelle de 170 000 hl, soit 23 millions de bouteilles avec 2/3 de Graves Rouges, et 1/3 divisé entre Graves Blancs Secs et Graves Supérieurs.

Crus Classé des Graves

CÔTÉ TERROIR…

Situés sur un sol alliant graviers, cailloux et sables et d’un sous-sol composé d’argile et de calcaire, les vignobles ont une position géographique idéale puisque les vignes sont à la fois abritées des intempéries par la forêt des Landes mais aussi protégées de la sécheresse grâce à la Garonne.
L’originalité de cette région, qui couvre 4 650 hectares (dont 3 450 plantés en vignes) est qu’elle produit en AOC des vins rouges à la chatoyante robe rubis (les Graves Rouges), des vins blancs secs très aromatiques (les Graves Blancs) et des blancs moelleux (les Graves-Supérieures).
Autre originalité, les quatre vignobles urbains – trois comptent parmi les plus prestigieux des Graves – dont les vignes fleurissent et mûrissent à Pessac, ville de la proche banlieue de Bordeaux (Château Haut-Brion, Château Pape Clément) et à Talence (Château la Mission Haut-Brion).
Au sein du vignoble des Graves, on distingue deux appellations de vins rouges, Graves et Pessac-léognan auxquelles se rajoutent celles en blancs moelleux ou liquoreux, Graves-Supérieures et Cérons.
Le vin rouge des Graves, composé de cépage Merlot, Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon, dispose d’une robe brillante, aux couleurs foncées de rubis avec quelques reflets violets voire même grenats. Il propose un bouquet d’arômes variés avec des notes de fruit rouge, de violette et de boisé. Reconnaissable entre tous, le vin rouge de Graves est un vin toujours chic et typé, composé de tanins robustes et fermes. Il est à consommer lors de sa jeunesse ou peut être conservé jusqu’à 15 ans environ.
Les vins rouges ayant droit à l’appellation d’origine contrôlée doivent provenir des cépages suivants : Merlot, Cabernet et Petit Verdot.
Le vin Blanc sec des Graves arbore une robe pâle aux reflets verdâtres, qui est limpide et brillante. Il dégage des parfums d’agrumes, de citron, de citronnelle et de pamplemousse ainsi que quelques notes florales : aubépine, acacia… Il s’agit d’un vin frais, très aromatique et qui offre une belle acidité. Sa capacité de conservation est d’environ 10 ans.
Les vins blancs ayant droit à l’appellation d’origine contrôlée doivent, quant à eux, provenir des cépages suivants : Sémillon, Sauvignon et Muscadelle.
La classification officielle des vins de Bordeaux de 1855 n’ayant retenu que le Château Haut-Brion, les producteurs de Graves ont établi un classement en 1953 (complété en 1959) qui a distingué 16 crus classés en rouge et/ou blanc.
L’appellation Pessac-Léognan comprend la totalité des Crus Classés de Graves, soit 16 Châteaux produisant des Vins Rouges et/ou Blancs secs et représentant, derrière le Château Haut-Brion – 1er Grand Cru du Classement de 1855 – environ 20% des volumes produits dans l’appellation.