AOP Pommard

L’évocation de son nom est pour l’amateur de vins une extase indicible. Une subite envie de partage et de gastronomie qui prend aux tripes. 100% Pinot Noir. Cadeau de la nature et plus particulièrement de Pomone, déesse antique des fruits et des jardins. Puissance et finesse font ici bon ménage. Vous l’aurez compris, nous allons aujourd’hui évoquer le vignoble de Pommard, grand des grands en Bourgogne au cœur de la Côte de Beaune entre Volnay et Beaune. Un grand rouge au royaume des blancs La Côte de Beaune est d’abord réputée pour ses vins blancs qui figurent tout en haut... En savoir plus

L’évocation de son nom est pour l’amateur de vins une extase indicible. Une subite envie de partage et de gastronomie qui prend aux tripes. 100% Pinot Noir. Cadeau de la nature et plus particulièrement de Pomone, déesse antique des fruits et des jardins. Puissance et finesse font ici bon ménage. Vous l’aurez compris, nous allons aujourd’hui évoquer le vignoble de Pommard, grand des grands en Bourgogne au cœur de la Côte de Beaune entre Volnay et Beaune.

Un grand rouge au royaume des blancs

La Côte de Beaune est d’abord réputée pour ses vins blancs qui figurent tout en haut du podium des grands vins blancs de France et du Monde : Puligny-Montrachet, Chassagne-Montrachet et Meursault en tête de lice. Pommard, comme sa voisine Volnay, est une appellation dédiée entièrement à la production de vins rouges issus naturellement uniquement de pinot noir. 37% de l’appellation Pommard est classée en 1er Cru, les parcelles situées globalement en milieu de pente. Les 63% restants étant sur l’appellation Pommard Village. Les 1ers Crus sont systématiquement suivis du nom de ce dernier, le Pommard Village est parfois suivi du nom de la parcelle ou du clos duquel il provient.

Le terroir dans le verre

Pommard dispose d’un terroir bien particulier situé assez bas dans la pente sur des sols argileux particulièrement riches en fer. En résultent des vins à la robe très sombre et aux tanins affirmés. Il est intéressant de comparer Pommard avec sa voisine Volnay qui est elle située un peu plus haut sur la pente avec des sols calcaires et qui donne des vins à la robe plus claire et globalement plus légers. Quand on vous dit que la Bourgogne dispose d’une mosaïque de sols incomparables !

Et à la dégustation ?

Comme expliqué ci-dessus, le terroir de Pommard donne des vins sombres presque noirs aux tanins très “masculins”. Les vins sont profonds et denses, ils peuvent paraître légèrement austères sur leur jeunesse. En effet, il faut idéalement les attendre au moins 5 années en cave avant qu’ils ne commencent à s’ouvrir et offrirt toute leur complexité. Les tanins s’arrondissent et la matière dense se pare de velours pour notre plus grand bonheur. Nous goûtons alors des notes de petits fruits noirs, de cacao, de réglisse voire des arômes légèrement animaux et fumés.

Du goût dans l’assiette

Pour tenir tête à ce gaillard, il est important de proposer des produits charnus au goût affirmé. Nous pensons à du gibier ou à une côte de bœuf maturée plus de 45 jours. Servi entre 16°C et 18°C vous aurez alors le droit à un accord mets et vins palpitant. Pourquoi ne pas partir sinon sur de l’agneau ou un magret de canard ? Une chose est sûre mariez-le avec un plat de caractère, sinon il prendra vite le dessus sur la cuisine et l’accord sera déséquilibré.