Millésime 2013, quels vins choisir ?

Prenons l’exemple d’un petit garçon, Brice, né en 2013. Ses parents se demandent quels vins mettre en cave pour accompagner les prochaines fêtes familiales qui le mettront à l’honneur. Voici de quoi les aider !

Par Nicolas Secondé,
Secondé Oeno’Logique Conseil

En 9 mois de préparation, les conditions climatiques qui ont accompagné la naissance du millésime 2013 ont été très variées :

• 3 mois d’hiver neigeux et pluvieux qui remplissait les nappes phréatiques mais mettait le doute sur la finalité de la récolte.

• 3 mois de printemps froid et pluvieux retardant l’éclosion de la fleur et donc l’accouchement du millésime.

• 3 mois d’été coupés en deux parts égales : 1 mois et demi de chaleur, voire de sécheresse en fonction des sols, et 1 mois et demi de temps mitigé dans la dernière phase de maturation.

Généralement, la vendange 2013 est apparue :

• Avec des volumes de récolte modérés, la floraison ayant été partiellement avortée. • Tendue avec des acidités franches et nettes, la période de maturation ayant été plus tardive.

• Fruitée sur des notes plus d’agrumes et de fruits blancs qu’épicées ou complexes. Dans ces conditions :

• Seuls les vignerons, très en phase avec l’écologie de leurs parcelles, ont pu récolter à la juste maturité, avant la dégradation de la récolte, et mettre en valeur les caractères floraux et fruités des cépages.

• Seuls les vignerons, ouverts et réactifs, ont pu tirer la quintessence du millésime. Cette année, clarification des jus et maîtrise optimale des fermentations sont les maîtres mots de vins réussis.

• Seuls les vignerons, qui auront le coeur à élever finement leurs vins, pourront obtenir des vins équilibrés, frais et croquants. Bio ou conventionnel, le millésime 2013 donnera des vins tendus et sur la fraîcheur. Dans ces conditions, les vignerons les moins dogmatiques permettront aux parents de Brice de construire leur cave pour accompagner leurs prochaines fêtes de famille avec :

• Des champagnes et crémants issus d’une récolte précoce, dont les raisins étaient parfaitement sains et l’acidité franche et nette, des vins bien équilibrés. Ils devraient être de belle tenue, soit en assemblage pour les consommations précoces (18 à 36 mois), soit en cuvée millésimée pour les fêtes de Brice de 5 à 10 ans.

• Des vins blancs aromatiques, de préférence des vins minéraux et floraux plutôt que des vins opulents. L’arrière-saison ayant été mitigée, elle n’a pas permis, sauf exception, d’obtenir des raisins suffisamment concentrés et sains.

• Des vins rouges. À cause d’une saison de maturité tardive, les maturités phénoliques ont été lentes à se dessiner, voire peu atteintes. Vinifiés sur le fruit, ces vins seront intéressants sur les premières années. Seuls les grands terroirs auront permis de vinifier des vins susceptibles de supporter un long temps de garde.

Millésime 2013, quels vins choisir.